7 conseils pour améliorer la carte de son restaurant/bar

7 conseils pour améliorer la carte de son restaurant/bar

Le menu est la base du marketing et de la communication pour votre établissement, que ce soit un restaurant ou un bar. Il relie le tout et sert de point de départ à l’ensemble de l’expérience client. Il informe vos clients, vend vos services et participe activement à la construction de votre identité de marque.

Que ce soit en ligne ou sous forme papier, votre menu est souvent la première partie de votre établissement que les clients rencontrent. Il est donc très important de faire une excellente première impression.

La question est la suivante : est-ce qu’il est possible d’augmenter les ventes en changeant simplement de petites choses sur un menu ?

Il s’avère que la réponse est oui ! Oui, vous pouvez et c’est plutôt une bonne nouvelle.

Voici 7 astuces de conception, simples, que vous pouvez mettre en œuvre avec le menu de votre restaurant ou bar pour vendre à des marges plus importantes ou augmenter les ventes.

1/ Placez les articles les plus onéreux en premier

Cela semble contre-intuitif, car la plupart d’entre nous sommes habitués à voir les articles les plus chers au bas du menu. Cela ressemble à une progression normale, non ? Commencer bas, puis y aller crescendo.
Notre conseil, au lieu de commencer une section de menu avec votre article le moins cher, optez pour quelque chose de plus cher. Cela donnera le ton à cette section et rendra les articles qui suivent plus abordables et d’un meilleur rapport qualité/prix. Exemple avec une carte de rhums de dégustation, ne commencez pas par le rhum le plus abordable mais par exemple un bon rapport qualité/prix.

2/ Communiquez avec des couleurs

Vos choix de couleurs en disent long sur ce que vous proposez. Plus qu’un simple moyen de construire l’esthétique de votre marque, ils peuvent réellement communiquer des sentiments et des désirs à vos clients.

Par exemple :

  • Le rouge crée un sentiment d’urgence. Utilisez-le pour attirer l’attention sur les articles à marge élevée, les promotions, les offres spéciales, les grandes annonces, etc. Tout ce que vous voulez faire ressortir du menu.
  • Le orange, le rouge et le jaune sont des stimulants de l’appétit. Pensez à les utiliser pour les en-têtes pour accentuer les couleurs d’arrière-plan.
  • Le bleu est naturellement rafraîchissant, il convient donc bien aux boissons et rafraîchissements.
  • Le vert signifie sain et frais, il convient donc mieux aux options végétaliennes, bars à salade, smoothies, etc.

3/ Travaillez vos polices

Les polices sont plus que de simples couvertures décoratives pour vos textes. Semblables aux couleurs, elles donnent des impressions inconscientes à vos clients. Il est donc important de réfléchir aux types de polices qui conviennent le mieux à votre menu.

Voici une ventilation rapide :

  • Les polices plus rondes comme Cooper ou Gascogne transmettent la douceur, elles conviennent donc bien aux menus de desserts, cafés et boulangeries.
  • Les « polices angular » comme Hammerhead sont associées à l’acidité ou à l’amertume, elles sont donc parfaites pour les menus de boissons, et notamment les spiritueux.
  • Les polices en italique transmettent une perception de qualité, c’est pourquoi vous les voyez souvent dans les établissements gastronomiques.
  • Les caractères gras et soulignés attirent évidemment l’attention des gens, alors comme la couleur rouge, ils sont parfaits pour les annonces et les promotions.

4/ Attirez l’attention

Utilisez des repères visuels pour attirer l’attention de vos clients autour de votre menu, vers les endroits sur lesquels vous souhaitez qu’ils se concentrent.

Les encadrés, les icônes, les cadres, les soulignements, les logos et les surlignages sont tous des moyens efficaces de diviser le texte et de signaler à vos clients qu’un élément mérite leur attention.
Les images peuvent également accomplir cela, mais elles comportent plus de risques. L’imagerie du menu est souvent associée aux restaurants de restauration rapide et aux chaînes familiales. Pas la pire chose, mais quelque chose à garder à l’esprit si vous ne voulez pas créer cette association dans l’esprit de vos clients. De plus, vous courez le risque d’une photo peu appétissante, ou à l’inverse, les clients se sentent floués lorsque le plat ne correspond pas aux images alléchantes affichées. Il en est de même pour des photos de cocktails.

5/ Soignez l’hygiène de vos cartes

Il est primordial de soigner l’hygiène de vos cartes et/ou menus. Ils doivent être irréprochables au niveau de la qualité de l’hygiène (pas de traces, pas de tâches, pas de saletés, etc.) mais également pas de pages déchirées ou abîmées. Tous ces efforts sont à réaliser pour améliorer l’expérience d’achat du client.

6/ Divisez pour régner

De manière générale, les personnes n’ont pas une longue durée d’attention. Et internet n’arrange pas la chose… Pour cette raison, la meilleure pratique lors de la présentation de votre menu est d’avoir des sections courtes. Si vos sections dépassent 10 ou 12 articles, les yeux des clients vont se disperser. Il n’y a pas de règle précise pour le nombre d’éléments par section. Découvrez ce qui est le mieux pour votre bar ou restaurant. Vous pouvez réaliser des tests pour voir le format qui convient le mieux.

7/ Comprenez comment fonctionne le client

Afin de comprendre comment mettre en page au mieux votre menu, vous devez d’abord comprendre comment les clients lisent généralement un menu. De manière générale en France, cela se passe comme vous vous en doutez – de gauche à droite, de haut en bas. De la même manière que vous liriez un livre.

Contrairement à un livre, cependant, les menus ont des points chauds. Des études sur les technologies de suivi oculaire ont montré que les gens ont tendance à commencer par le coin supérieur droit en premier. Cela en fait le meilleur endroit pour ranger vos articles les plus vendus ou à marge élevée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *